Pourquoi créer son entreprise.
(Deuxième partie)
Réaliser vos rêves plutôt que ceux des autres.

Réaliser vos rêves plutôt que ceux des autres.

 

S’engager pour l’avenir

S’il y a plus de salariés que d’entrepreneurs, il y a une bonne raison. Tout le monde n’est pas fait pour entreprendre. La plupart des gens rêvent d’une plus grande liberté et d’un jour créer leur société.

Mais force est de constater qu’en réalité très peu d’entre eux franchissent le pas.

La plupart d’entre nous sommes averses aux risques et préférons rester salariés pour plus de sécurité.

En effet, il ne faut pas oublier que quatre entreprises sur dix créées en France ferment durant les huit premières années d’activités.  Il faut garder à l’esprit également qu’être entrepreneur c’est plus de responsabilités, plus d’engagements, et la possibilité d’échouer.

Mais pour ceux qui franchissent le pas, créer son entreprise c’est prendre son destin en main, concrétiser ses propres projets et définir sa propre vision.

En ancien français « entreprendre » était souvent substitué par « emprendre » qui signifiait « participer à une action ».

La définition moderne va plus loin. Elle véhicule la notion d’ « engagement »

Par conséquent l’« entrepreneur » ne se contente plus d’un rôle passif, mais se plonge au cœur de l’action et matérialise ses décisions.

Balayer les frustrations liées à la nature passive du statut d’employé

Quel employé n’a pas souhaité que son service fonctionne différemment ? Que ce soit en termes d’objectifs, de rythme, ou de planification ?

Quel manager n’a pas été frustré de voir son projet refusé sous prétexte de manque de financement ? de manque de conviction du décideur ?

Ou encore de voir le projet d’un autre validé alors que celui-ci avait l’air insuffisamment ficelé ?

Quel travailleur n’aurait pas voulu avoir la possibilité d’émettre un avis sur le recrutement des collaborateurs, la mise en place de son équipe, plutôt que de se voir imposer des collègues avec lequel il n’aurait pas forcément d’atomes crochus ?

Quel salarié encore n’a pas rêvé d’avoir la totale liberté de déterminer ses propres horaires de travail ? Plutôt que d’être réduit à respecter les horaires de bureaux, avec toutes les difficultés que cela comporte (démarches administratives, garde d’enfants, etc.) D’autant plus que cette uniformisation horaire ne prend pas en compte le rythme de chacun. Certains sont plus du matin tandis que d’autres sont plus productifs en tant que travailleurs nocturnes.

Reprendre le contrôle de son futur professionnel

En tant que chef d’entreprise, vous avez désormais la main mise sur ces détails et même plus.

En effet, même le choix par vos soins de la couleur des murs de vos bureaux afin de les rendre à votre goût peut se révéler déterminant quant à l’atmosphère de travail au sein desdits locaux.

D’un point de vue marketing et image d’entreprise, lorsqu’un employé intègre une structure, le logo de celle-ci, ainsi que le slogan sont déjà définis et bien souvent, il n’a aucun pouvoir de suggestion quant à leurs évolutions.

Façonner peu à peu son business à la force de ses mains est une aventure gratifiante qui permet à l’individu d’exprimer son plein potentiel.

Mais surtout, cela permet de de récupérer le contrôle cédé à un patron qui malgré les contraintes du droit du travail, possède quand même un droit de vie et de mort sur l’activité de ses subordonnés.

Le stress de savoir si l’on sera remercié après 15 années de loyaux services disparaît, qu’il y ait eu ou non un « dérapage » de votre part. Parfois la raison n’est même pas dû à une quelconque faute des employés. Ceux-ci peuvent se retrouver sur l’échafaud sacrificiel du licenciement pour motif économique, si l’entreprise a été mal gérée en amont. Peu importe, le résultat reste le même : la perte de l’activité et donc de la source de revenus.

Une aventure pas forcément solitaire

Bien entendu, en général créer son entreprise n’est pas sans embûches. Mais au moins, ces épreuves sont les vôtres, et le fait de les surmonter constituent des victoires qui elles, sont également les vôtres.

Ce cheminement n’a pas non plus à être entrepris de manière solitaire. Les porteurs de projets qui rencontrent le succès ne sont pas forcément les plus diplômés, mais plutôt ceux qui savent le mieux s’entourer.

En somme, si comme beaucoup de membres de la population active vous souhaitez mettre un holà à tous ces aléas du marché du travail qui échappent à votre contrôle,

Si vous souhaitez réalisez vos rêves, plutôt que soumis à ceux des autres,

N’hésitez plus et renseignez vous auprès de professionnels qui seront à même de vous aider à les concrétiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *