Les Aides aux entreprises de la Collectivité Territoriale de Martinique

Le 05 Juillet 2018, La Collectivité Territoriale de la Martinique (CTM) conviait les porteurs de projets et les cabinets conseils afin de présenter les aides publiques dont peuvent bénéficier les entreprises.
Après quelques mots d’introduction délivrés par Monsieur Alfred Marie-Jeanne Président du Conseil Exécutif de la CTM, madame Marinette Torpille, Conseillère en charge du développement économique et de l’emploi, et des aides aux entreprises au sein de la même collectivité détailla le dispositif.

La conseillère Marinette Torpille au centre, présente le dispositif

Un dispositif composé de 9 aides

Celui-ci s’articule autour des aides suivantes :

• Aide à la création pour les Très Petites Entreprises
• Aide à la création et au développement d’activités
• Aide à la reprise transmission
• Aide à l’emploi
• Aide au conseil
• Aide au développement à l’international
• Aide aux entreprises en difficulté
• Aide à l’organisation et à la structuration des filières
• Aides aux actions collectives

L’objectif affiché par la collectivité est de relancer le développement économique, surtout au sein des zones d’exploitation prioritaires. Il s’agit essentiellement des zones suivantes :

• Nord Caraïbes
• Nord Atlantique
• Certains quartiers de Fort-de-France
• Certains quartiers du Lamentin
• Et quatre Communes du Sud

Subventions de 200 000 euros maximum.

Ces aides sont délivrées sous la forme de subventions plafonnées à hauteur de 200 000 euros. Au-delà de ce montant, il s’agirait pour les porteurs de projets de faire une demande d’octroi de Fonds européen de développement régional FEDER.
Bien entendu, il faut répondre à des conditions d’éligibilité qui varient selon l’aide sollicitée, dont les détails sont disponibles sur le site de la CTM. Nul doute que les porteurs de projet avisés feront appel aux cabinets conseils présents afin de les aiguiller et surtout, pour le montage de leur dossier.
A retenir tout de même que là encore il y a des activités prioritaires :

• L’agroalimentaire
• Le numérique
• Le tourisme
• Les énergies renouvelables
• Le commerce de proximité
• La Silver économie (retraités)

Sont en revanche exclues du dispositif les activités en création suivantes :

• La restauration
• La coiffure
• L’esthétique
• La réparation automobile
• Le contrôle technique
• Les prestations conseil
• La boulangerie pâtisserie
• La location de voitures

Les dossiers de demande doivent être dûment remplis

A ce sujet, Madame Torpille rappelle, que bien que son service travaille d’arrache-pied à la réduction des délais d’instruction mais aussi de notification des dossiers, ceux-ci demeurent bien trop longs aux yeux du publics. Ces délais sont d’autant plus rallongés si les dossiers ne sont pas correctement complétés.
La Conseillère exécutive rappelle également que les aides sont octroyées sous la forme de subventions. Ainsi cela consiste en une assistance financière au projet, et non pas d’un financement intégral de celui-ci, qui doit pour cela faire à appel à d’autres sources, tels que les fonds propres et les prêts bancaires notamment.

Nous permettons de rappeler à ce titre que CEBECY EVALUATION CONSEIL propose le montage de dossiers de demandes de subventions parmi ses prestations.

Pour plus d’informations :
http://www.collectivitedemartinique.mq/recherche-aides-et-services/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *